Les prix du voyage Algérie -Tunisie en augmentation vertigineuse – Voici les prix actuels

Les prix du voyage Algérie -Tunisie en augmentation vertigineuse - Voici les prix actuels

L’été est là, c’est la période de vacances pour de nombreux Algériens. Tout le monde prépare ses bagages pour profiter du soleil et s’évader un peu. Pourtant, la crise économique a un effet négatif sur cette habitude.

Depuis l’ouverture de la frontière entre l’Algérie et la Tunisie, une hausse importante des prix et des billets a modifié la donne.

Une conséquence de la crise

Suite à la crise sanitaire du Covid, le monde du tourisme est actuellement dans le rouge. En plus de la guerre, le secteur est frappé d’une crise financière sans précédent partout dans le monde. En effet, une hausse des prix des billets est constatée partout et les voyageurs devront s’y adapter.

Cette tendance haussière concerne également les voyages entre l’Algérie et la Tunisie. Le coût a presque doublé selon les chiffres annoncés par les professionnels du secteur.

D’après l’ONTT à Alger, représenté par Fouad El Oued, le secteur hôtelier en Tunisie est dirigé par des groupes privés. C’est pour cela que les prix ne sont pas fixés par l’État, ils sont libres.

Notre représentant affirme que c’est la loi de l’offre et de la demande, d’où l’augmentation du prix de l’hébergement. Selon ses dires, le tarif a doublé et passe de 6 000 à 12 000 dinars. Pourtant, le prix reste compétitif par rapport au marché actuel.

➡️ A lire aussi :  Sonelgaz : Hausse de l'exportation d'électricité en faveur de la Tunisie - Jusqu'à combien de watts l'Algérie est-elle prête à accorder ?

Pour un été en Tunisie, voici les points importants

Selon l’ONTT, la Tunisie tient la première place des destinations préférées des Algériens. En effet, le lien culturel et religieux et surtout historique des deux pays en est les causes.


Malgré cette hausse des prix, l’Office National du Tourisme Tunisien tient à confirmer que la qualité des services auprès des hôtels est à la hauteur des tarifs. En plus, le prix convient encore au niveau de vie des familles algériennes.

Il a voulu aussi éclaircir qu’il n’y a pas de taxe spéciale pour les Algériens sur les frontières, vu que le pays accueille plus de 1,8 million de visiteurs chaque année.

Pourtant, il y a une taxe d’auberge de 3 dinars dans les hôtels 4 et 5 étoiles. Pour les autres, c’est 2 dinars. Cette taxe, c’est pour lutter contre la propagation du Covid.