L’influenceuse algérienne Yasmine Belkacem révèle de nouveaux faits sur le scandale médical

La chanteuse algérienne vient au front pour s’expliquer et dévoiler de nouvelles informations sur le scandale dont elle fait l’objet.

Influencée par sa star préférée

L’histoire remonte à mars dernier lorsque, Soumia Khabzagua, une jeune femme, d’origine algérienne et habitant au Québec (Canada), plonge dans le coma pendant plusieurs semaines suite à une hémorragie artérielle pendant une intervention chirurgicale en Turquie.

D’ après les dires de ses proches, elle aurait été influencée par Yasmine Belkacem, qui a vanté sur les réseaux sociaux les mérites d’une clinique privée basée à Istanbul, suite à la réussite de son opération chirurgicale.

En effet, la chanteuse algérienne a subi dans cet hôpital une sleeve gastroplastie, consistant à réduire l’appétit de l’individu en diminuant la taille de son estomac de deux tiers, permettant ainsi de perdre les kilos superflus.

Présence d’une anomalie

Subissant la foudre des internautes, Yasmine Belkacem a tenu à éclairer la situation lors d’une session de foires aux questions (FAQ) sur sa page Instagram.

D’après ses propos, « il ne s’ agit pas d’ une erreur médicale. La jeune femme avait auparavant un problème et les médecins l’ont opérée pour détecter cette anomalie. D’où les cicatrices que vous avez vues ».

Elle a par ailleurs souligné que la famille de la victime a voulu profiter de la situation et, loin de remercier les membres de la clinique pour avoir sauvé la vie de Soumia, a demandé des dédommagements.

Une opération à 10.000 US$

Lors de ses échangeurs avec ses followers, la chanteuse algérienne a indiqué être prête à prendre en charge tous les frais relatifs à l’opération de la jeune femme.

Pour pouvoir s’ offrir une gastrectomie en manchon au sein de l’hôpital privé, le patient doit débourser la coquette somme de 10.000 US$ incluant le billet d’ avion et les frais d’ hébergement.

Soumia Khabzagua est actuellement dans l’attente d’un rapatriement au Canada, son rapport médical ayant été transmis au Consulat de son pays de résidence suite à la requête de ses proches. Séduite par la publicité, elle n’a pas songé à souscrire à une assurance.