Marché de l’auto français : un premier semestre infructueux

153
baisse vente automobile

Le marché immobilier n’est pas le seul touché par une baisse des taux, car du côté des constructeurs auto, un recul de 8,4% des ventes de voitures neuves a été également constaté en juin dernier. Cette dégringolade du volume des ventes auto concerne aussi bien les marques françaises qu’étrangères. Avant d’acheter un nouveau véhicule, neuf ou occasion, découvrez nos explications.

Ventes auto 2019 : une forte baisse depuis janvier

Les constructeurs français terminent le premier semestre avec des résultats décourageants. En effet, ils ont enregistré un recul global de 1,8% des ventes de voitures neuves au cours de ces six premiers mois. En plus de cette mauvaise nouvelle, le mois de juin seul a été catastrophique, car les ventes de voitures particulières ont été orientées à la baisse de l’ordre de 8,4%.

Heureusement, le marché de l’automobile est large et les ventes de véhicules utilitaires viennent compenser les manques à gagner des marques avec une hausse de 5,6% depuis le début de l’année. Concernant le mois de juin, le volume des ventes a légèrement augmenté de 0,3%, de quoi encourager la plupart des constructeurs français.

Bon à savoir : malgré la dégringolade des ventes de voitures neuves au cours des deux premiers trimestres 2019, on a enregistré près de 48 200 nouvelles immatriculations fin juin.

Baisse des ventes auto : le marché de l’occasion n’y échappe pas

Selon une étude récente, la baisse des ventes de voitures neuves n’a pas favorisé le marché de l’occasion. Au contraire, ce dernier a affiché un recul de 10,1% en juin dernier, soit des ventes d’environ 461 440 unités seulement.

Pour l’heure, nous ignorons les véritables raisons qui ont occasionné cette baisse considérable du marché auto d’occasion. Toutefois, certains experts pensent que cela est dû à cause de la mise en place de la nouvelle vignette Crit’Air interdisant la circulation des voitures diesel d’avant 2006 dans la ville parisienne.

Comme les idées se divergent, d’autres spécialistes estiment que c’est la prime à la conversion qui a déclenché cette baisse des ventes de voitures d’occasion. Faute de temps, de plus en plus de propriétaires préfèrent recevoir un chèque de l’État en mettant leur véhicule à la casse plutôt que d’essayer de trouver des acheteurs via des petites annonces comme Auto-doc.fr.

Ventes de voitures neuves : une baisse généralisée

Si la baisse des ventes de voitures neuves concerne tous les constructeurs automobiles, les groupes étrangers ont été moins touchés par rapport aux marques tricolores. Sur le mois de juin uniquement, celles-ci ont affiché un repli de 11,3% contre 1,4% sur les six premiers mois. Dans le détail, voici les baisses enregistrées en juin dernier par certains constructeurs français et étrangers :

  • Renault : – 11,7%
  • Dacia : – 7,4%
  • Alfa Roméo : – 60,7%
  • Nissan : – 38%
  • BMW : – 24,9%
  • FCA : – 18,7%

À côté de ces mauvaises nouvelles, certaines marques ont su tirer leur épingle du jeu, notamment :

  • Alpine : + 98,4 %.
  • DS : 12,6 %
  • Lexus : + 19,3 %
  • Mercedes : + 13,1 %
  • Mitsubishi : + 12,5 %

Pour découvrir d’autres actu sur le marché de l’automobile en France, cliquez en savoir plus ici.