Immobilier : les opportunités pour réduire ses impôts

69
Comment obtenir des réductions d'impôts en investissant dans l'immobilier ?
Les opportunités de réduction d'impôts dans l'immobilier

Alors que d’autres se mettent sérieusement à l’investissement immobilier, certains par contre ne se décident pas à franchir le pas. Cette dernière catégorie justifie ses réticences à cause du manque d’informations, des complications générées par l’investissement immobilier ainsi que d’autres raisons diverses. Toutefois, investir dans l’immobilier en vaut vraiment la peine, dans la mesure où cela nous permet de profiter de multiples avantages fiscaux. Nous verrons dans cet article les différentes opportunités de réduction d’impôts qu’offre l’investissement dans le domaine de l’immobilier.

Réduire ses impôts en investissant dans l’immobilier neuf avec la loi Pinel

La loi Pinel est un dispositif de defiscalisation en France qui a remplacé la loi Duflot précédemment en vigueur jusqu’en 2014. Ce dispositif de défiscalisation permet à des personnes voulant investir dans l’immobilier de bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 21 % sur une période de mise en location de 12 ans. Avec cette loi, la réduction de l’impôt est calculée sur le prix d’acquisition du logement auquel sont ajoutés d’autres frais supplémentaires comme ceux du notaire.

Toutefois, certaines conditions doivent être remplies afin de bénéficier d’une telle réduction d’impôt. Il faut entre autres que le logement faisant l’objet de l’investissement soit neuf, et qu’il soit mis en location pour une période minimale de 12 ans. De plus, des zones géographiques ont été définies dans le cadre de la loi Pinel afin de catégoriser les logements et leur attribuer les réductions d’impôts correspondantes. La loi Pinel permet en outre aux investisseurs de réaliser jusqu’à deux investissements par an, sans toutefois dépasser un plafond cumulé de 300 000 euros.

L’immobilier ancien et la réduction des coûts des travaux

Quand on décide d’investir dans l’immobilier ancien, on est à un moment ou à un autre confronté à la réalisation de certains travaux. Ainsi, vous pourriez avoir à faire :

  • des réparations de vieux matériels
  • du remplacement de meubles usés
  • du nettoyage

Il faut donc savoir que certains types de travaux sont pris en compte par des réductions d’impôt. Ainsi, les travaux qui vont dans le cadre du développement durable peuvent permettre de recevoir des avantages fiscaux. Il en va de même pour les travaux d’économie d’énergie ou d’aide aux personnes handicapées. Des avantages fiscaux comme le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique sont des opportunités à saisir quand on investit dans l’immobilier ancien.

Pour les logements mis en location, il y a une possibilité de réduction des coûts des travaux qui permettent la conservation, la rénovation ou l’amélioration du bien immobilier loué. Il faut toutefois noter que si vous bénéficiez de telles réductions d’impôts, vous ne devrez pas revendre les biens concernés avant 3 ans, au risque d’avoir un redressement fiscal.

Les lois Malraux et Bouvard : des alternatives intéressantes

Contrairement à ce que pensent la plupart des gens, la loi Pinel n’est pas la seule à offrir des avantages fiscaux sur l’investissement immobilier. La loi Malraux, dont la mise en application a commencé en 2018 offre des réductions d’impôt comprises entre 22 et 30 % sur les immeubles à rénover qui sont situés en Site Patrimonial Remarquable.

Quant à la loi Bouvard, son application date de 2009, et elle permet d’investir dans de la location meublée non professionnelle avec la possibilité d’obtenir une réduction d’impôt de 11 % sur le montant de l’achat.

REVUE GLOBALE
Note
SHARE