Oran – Course à pied caritative : Un influenceur algérien se lance dans un défi délirant !

Oran - Course à pied caritative : Un influenceur algérien se lance dans un défi délirant

Un influenceur ne se contente pas seulement de partager ses vies privées à ses fans. Il fait également office de motivation et d’espoir pour les autres. C’est le cas de cet Algérien qui vient ajouter sa contribution à la société algérienne. Découvrez tous les détails concernant ce sujet dans ces quelques lignes qui suivent.

Un instagrameur algérien s’engage dans une course à pied caritative

Ce jeune homme vient de montrer la facette positive des métiers d’influence. Il s’agit de Omar Rahmoun. En effet, ce dernier, avec l’aide de son ami Abderrahmane Barti, s’est engagé dans une course à pied de 450 km afin d’apporter leur contribution aux plus démunis. Il sied de préciser que le départ de cette course s’est tenu à Oran le 25 juillet à 16 h et va s’orienter du côté d’Alger, au mémorial du Martyr.

Oran - Course à pied caritative : Un influenceur algérien se lance dans un défi délirant

Cette fois-ci, c’est au tour des enfants en oncologie, ceux atteints d’insuffisance rénale et de diabète qui bénéficieront de cette activité sportive. En effet, Omar Rahmoun et son ami ont reçu l’accord et le soutien du Ministère de la Jeunesse et du Sport mais également de l’association « Ness el Khir » pour récolter un fond afin d’aider ces enfants malades.

Omar Rahmoun en quelques mots

L’influenceur embrasse deux mondes plutôt différents mais pourtant complémentaires dans la vie quotidienne. En effet, en plus d’être instagrameur, Omar Rahmoun est un grand passionné des activités sportives. D’ailleurs, il donne fréquemment des conseils très riches concernant le sport sur les réseaux sociaux.

C’est une personnalité atypique qui veut donner un impact positif sur la société en aidant les enfants malades. C’est pour cette raison qu’il a décidé d’effectuer cette mission caritative qui sera retransmise en direct sur YouTube.

➡️ A lire aussi :  Découvrez les décisions prises par Macron et A. Tebboune pour les VISA étudiants