Pénurie de lait : 4000 tonnes de lait en poudre viennent d’arriver en Algérie

Mais est-ce que ça suffira à calmer la pénurie ?

Le 7 février 2022, Abdelmalek Smaïn, le directeur général de la Compagnie nationale algérienne de navigation a confirmé l’arrivée des 4000 tonnes de lait en poudre en Algérie. Justement, nous allons vous relayer tous les détails à ce propos dans cet article.

D’où est-ce qu’ils viennent ?

160 conteneurs de poudre de lait viennent d’atterrir en Algérie, confirme Smaïn en réponse au questionnement de l’APS. Cette quantité équivalente à 4000 tonnes est arrivée dans les ports d’Oran, d’Annaba et d’Alger.

Pour détailler la provenance de ces conteneurs, le DG de la CNAN-NORD a expliqué que 100 d’entre eux arrivent de la Belgique via des navires de la flotte algérienne et ont touché le sol de l’Algérie depuis le port d’Anvers.

Les 60 restants, quant à eux, découlent de la Pologne via le transporteur français CMA-CGM. Aussi, pour réduire la pénurie de lait dans le pays, 20 autres conteneurs de lait en poudre pourraient arriver sur le territoire d’ici la mi-février.

Grâce à cette initiative, la demande de l’Office national interprofessionnel du lait et des produits laitiers (Onil) devrait être comblée.

Conteneur de lait

Bientôt la fin de la pénurie ?

Face à la pénurie de lait à laquelle se confronte actuellement l’Algérie, Mohamed Ziar, le vice-président de l’Association nationale des commerçants et artisans algériens (ANCA) et l’importateur, a tiré les choses au clair lors de sa déclaration à Enahar.

« En ce qui concerne la rareté du lait, il existe des produits qui ont une licence d’importation préalable. C’est-à-dire, ceux qui sont liés aux denrées alimentaires et aux cosmétiques ».

Il a ajouté que la crise est liée au retard d’approvisionnement de deux ou trois mois à peu près et à l’absence d’investissements dans les vaches laitières. La situation pourrait, selon lui, évoluer d’ici l’arrivée de la prochaine vague en février.