Pharmacie : 50 requêtes contre les pratiques illégales des distributeurs

Une date limite de mise en conformité a été donnée

Pharmacie Algérie

Le ministère de l’Industrie pharmaceutique a récemment reçu des requêtes qui émanent des pharmaciens. Ces derniers dénoncent les pratiques illicites des distributeurs. Voici les détails.

Des pratiques non-conformes 

Le ministère de l’Industrie pharmaceutique continue son programme d’inspection des organismes de distributions dans tout le pays. Ces actions de vérification sont inscrites dans le contexte de la lutte contre les pratiques injustes de spéculation et de rétention.

Durant ces visites effectuées entre le 13 et le 17 février, les responsables ont constaté un respect satisfaisant des mesures de réquisition qui visent à assurer la disponibilité continue des pharmacies en produits pharmaceutiques.

Ces dispositions sont d’ailleurs inscrites dans le système thérapeutique Covid-19. Néanmoins, le responsable vient de recevoir 50 requêtes qui émanent des pharmaciens d’officines. En fait, ces derniers dénoncent les pratiques illégales de certains distributeurs comme la vente concomitante.

Après avoir reçu ces demandes par mail, l’inspection générale du ministère les prend actuellement en charge.

Pharmacie Algérie

Une demande de mise en conformité

Pendant la période susmentionnée, les mêmes équipes de contrôle ont aussi réalisé 63 visites traitant les dossiers de demande d’agrément des pharmacies et leur mise en conformité avec les règles du texte exécutif N21-82.

Ce décret est inhérent aux établissements pharmaceutiques et aux modalités de leurs admissions.

En outre, ils ont visité 44 établissements de distribution qui se trouvent dans le centre du pays. D’ailleurs, la commission technique chargée d’étudier les dossiers d’agrément a analysé plus de 160 dossiers.

À ce titre, la Direction de la régulation de l’activité pharmaceutique invite les établissements concernés qui n’ont pas toujours fait leur demande de mise en conformité à s’adresser à la sous-direction pour s’accommoder aux nouvelles dispositions, et ce, dans les plus brefs délai.

➡️ A lire aussi :  Voici le chantier réservé à Oued el Harrach à Alger

Ainsi, après la date du 28 février, aucune admission autre que celle remise par les pouvoirs concernés ne sera valide.

 

🥗 Les fruits et légumes algéri...
🥗 Les fruits et légumes algériens sont-ils bio ou contaminés de pesticides ?