Plusieurs foyers d’incendies maîtrisés – Serait-ce bientôt la fin de ce cauchemar ?

Plusieurs foyers d'incendies maîtrisés - Serait-ce bientôt la fin de ce cauchemar

Toujours sous alerte incendie depuis la semaine dernière, les autorités font part d’une nouvelle réjouissante.

En effet, la saison estivale n’a pas été de tout repos, pour les agents de la protection civile. À l’instar de l’année dernière, le pays a été pris par plusieurs foyers d’incendie. Le Nord-Est du pays a été le plus touché, à l’image de la région d’El Tarf, qui a enregistré plusieurs morts.

Les feux de forêts ont atteint plusieurs villes, causant dans leurs passages plusieurs pertes matérielles et humaines. Un paysage de chaos règne dans les forêts dont plusieurs milliers d’hectares de terrains brûlés.

Le bilan actuel des morts s’élève à 38 personnes depuis le week-end dernier, 183 blessés sont à déplorer. L’État a d’ailleurs annoncé que les personnes blessées des suites de ces incendies seront entièrement prises en charge par les structures mises en place.

Outre les dégâts humains, nombreuses sont les familles qui ont dû quitter leurs foyers, laissant derrière eux tous leurs biens. Les autorités compétentes ont révélé avoir enregistré 73 foyers d’incendie.

Plusieurs foyers d'incendies maîtrisés - Serait-ce bientôt la fin de ce cauchemar

La maîtrise de ces feux de forêt était laborieuse, et même si le bombardier d’eau russe était d’une très grande aide, les dispositifs à dispositions des pompiers et de la protection civile semblaient dérisoires.

➡️ A lire aussi :  Découvrez en images les tablettes électroniques qui seront intégrées en classe pour la rentrée scolaire 2022-2023 en Algérie

Ce vendredi 19 août, une annonce inattendue vient calmer l’inquiétude de la population. L’APS a effectivement annoncé être venue à bout de tous les incendies qui ont été observés dans tout le territoire. L’annonce a été confirmée par le colonel Achour Farouk, qui a donné plus de précision sur l’heure exacte de la fin des interventions.

Cependant, certaines régions restent sous surveillance, pour prévenir tout risque de recrudescence.