Portrait de Malik Rebrab, le nouveau PDG de Cevital – Biographie, Âge, parcours…

Portrait de Malik Rebrab, le nouveau PDG de Cevital - Biographie, ge, parcours...

Âgé de 78 ans, Issad Rebrab a annoncé son départ à la retraite le mois d’Avril dernier. Il a alors décidé de confier les rênes de son empire à son fils cadet, Malik Rebrab.

Tout savoir sur Malik Rebrab

Malik Rebrab est né en 1971. Fils cadet d’Issad Rebrab, il grandit entouré d’une sœur et de trois frères. Tous les cinq sont envoyés très jeunes à l’étranger, dans des pensions catholiques françaises.

Après le baccalauréat, Malik Rehab continue ses études dans une classe préparatoire aux écoles de commerce, grâce auxquelles, il a pu accéder à la London University afin d’obtenir une licence en finance. gé aujourd’hui de 51 ans, ce nouveau PDG détient toutes les cordes pour mener à bien les activités de l’entreprise.

Parcours de Malik Rebrab : de responsable du suivi des investissements à PDG de Cevital
Même si le nouveau PDG de Cevital a exercé la fonction de chargé des achats auprès de Xerox au Maroc et également celle de trader chez Loys & M, Malik Rebrab commence réellement sa carrière auprès de son père. En effet, tout comme ses frères et sa sœur, il rejoint la grande entreprise

Cevital juste après avoir obtenu son diplôme en finance.

En 1999, il démarre alors en tant que responsable de suivi des investissements de l’entreprise. Quelques mois après, il devient directeur général adjoint. Après cette expérience de chargé du suivi des activités commerciales et de production, Malik prend en 2004 la place de directeur général du groupe Cevital.

Malik conseille son père sur les dossiers d’acquisitions et sur la stratégie générale de l’entreprise. À partir de 2006 il prend la tête de Samha, filiale électroménager du groupe et partenaire du géant coréen Samsung.

➡️ A lire aussi :  Flambée des prix des viandes rouges - le problème n'est toujours pas résolu ?

Son père le nomme également président du comité de direction du groupe et l’accueille au sein du conseil d’administration.

4 ans plus tard, le successeur d’Issad Rebrab dirige le pôle industriel de l’entreprise pour aujourd’hui devenir, sans réel surprise, le chef de cet immense business, premier groupe algerien de l’industrie agroalimentaire.

En effet, lorsque le fondateur de Cevital a été mis sous mandat de dépôt en 2019, et a été arrêté, il s’est vu tout de suite confié, non sans précipitation, la direction. Désormais, sa nomination à la tête de cette entreprise familiale n’est plus officieuse.