Que ressort de la visite de la ministre suisse Doris Leuthard au Maroc ?

230
Doris Leuthard, a effectué une visite de travail au Maroc
Doris Leuthard, a effectué une visite de travail au Maroc

À la tête d’une délégation d’acteurs économiques, la ministre suisse de l’Environnement, des Transports, de l’Énergie et de la Communication, Doris Leuthard, a effectué une visite de travail au Maroc. Que ressort donc de cette visite de la ministre suisse ?Ce voyage politique et économique fait suite au mémorandum d’entente signé entre la Suisse et le Maroc le 30 janvier 2018 à Genève.

Les différentes rencontres effectuées par la ministre suisse

Lors de cette visite officielle, effectuée le 28 juin 2018, la conseillère fédérale a rencontré M. Aziz Rebbah, ministre marocain de l’Énergie, des Mines et du Développement durable, ainsi que le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, chargé du Transport, M. Mohamed Najib Boulif.

C’est une visite de travail qui vise à renforcer la collaboration entre les deux pays dans le domaine de l’énergie et la concrétiser.

La cheffe du DETEC, Doris Leuthard, a été accompagnée de quelques représentants de l’économie suisse issus des domaines de l’énergie, des transports et du traitement de l’eau, pour des discussions avec les représentants marocains afin de trouver des possibilités d’une future collaboration possible avec le Royaume marocain.

Lors de cette visite, des entretiens ont été menés entre les entreprises suisses et marocaines actives dans les domaines de l’énergie, des transports et du traitement de l’eau. D’après les informations publiées par la presse,

les entretiens techniques avec les entreprises suisses et marocaines se poursuivront ces prochains jours.

Que ressort de la visite de la cheffe du DETEC ?

Lors des négociations menées avec M. Mohamed Najib Boulif, la ministre suisse a mis l’accent sur les projets d’infrastructure prévus au Maroc, la logistique et l’importance des ports marocains.

Les discussions menées entre les deux parties ont mis le point sur l’expérience suisse en matière de développement des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique, de la logistique dans le secteur énergétique, de l’électromobilité, de  la gestion des déchets, de la recherche et développement. C’est dans le cadre d’un partenariat solide, gagnant-gagnant, que le Maroc souhaite partager cette expérience suisse.

Après la visite effectuée par la cheffe DETEC, les entreprises suisses peuvent mettre en place des joint-ventures avec les sociétés marocaines, vu que le Maroc offre une multitude d’opportunités business dans les domaines des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et des mines. D’ailleurs, le Royaume marocain est un grand producteur d’énergies renouvelables, avec une part de près de 42%. Ce qui représente une opportunité à saisir pour les grandes sociétés suisses.

Les deux parties souhaitent mener un partenariat solide pour promouvoir la recherche et le développement dans le secteur énergétique.

Pour finir, nous tenons à préciser qu’un Protocole d’Accord a été signé entre l’Agence marocaine de l’Efficacité Énergétique et la société suisse ABB, afin de développer la mobilité électrique au Maroc, notamment pour les Bus et Taxis marocains.

REVUE GLOBALE
Note
SHARE