Que se passera-t-il pour les chiens et chats errants d’Alger ? Brigitte Bardot s’inquiète !

Que se passera-t-il pour les chiens et chats errants d'Alger ? Brigitte Bardot s'inquiète !

Les chiens et les chats errants en Algérie sont victimes depuis le milieu du XIXe siècle d’une pratique cruelle connue sous le nom de « Galoufa » qui consiste à capturer les animaux dans les rues et à les tuer brutalement. Les animaux, une fois capturés, sont transférés au siège de l’institution gouvernementale, entassés dans des cages et laissés pendant des jours sans nourriture ni eau avant d’être aspergés d’eau et finalement électrocutés vivants, mourant à l’agonie.

L’origine de cette pratique cruelle, qu’est la « Galoufa » en Algérie

L’origine de cette pratique cruelle, qu’est la « Galoufa » en Algérie

Le nom « Galoufa » est un terme déformé issu du nom du premier chasseur de chiens de la ville d’Alger, appelé « Garufa ». Il était d’origine espagnole et a été engagé dans la seconde moitié du XIXe siècle pour capturer et exterminer les animaux errants car ils étaient considérés comme vecteur de transmission de maladies dangereuses, comme la rage, et donc une menace possible pour la santé publique et l’environnement.

Bien que des alternatives éthiques comme la vaccination et la stérilisation au 21e siècle existent et puissent être facilement mises en œuvre sans causer de douleur et de souffrance aux animaux, cette pratique horrible et cruelle de torturer et de tuer des animaux n’a pris fin que depuis peu.

Victoire des activistes et de Brigitte Bardot pour mettre fin à la « Galoufa »

Récemment, une vaste campagne de sensibilisation contre la maltraitance animale a été lancée. En effet, des militants algériens ont finalement décidé de dénoncer « Galoufa » et de faire pression au gouvernement d’arrêter cette pratique. Depuis, des messages de sensibilisation ont vu le jour sur Internet et sur les réseaux sociaux, tout en lançant le Hashtag : #stop_galoufa_en_Algérie.

Cette lutte acharnée pour la cause animale a porté ses fruits, puisque le 22 Mars 2022, le jugement interdisant la pratique de la « Galoufa » a été annoncé. Effectivement, les protecteurs des animaux en sont sortis vainqueurs, à la suite d’un échange de lettres entre Madame Brigitte Bardot et l’actuel Président Algérien, Abdelmadjid Tebboune ; ce dernier ayant exprimé sa tristesse et sa désolation face aux maltraitances animales et aux pratiques insalubres faites à l’égard de ces animaux.

➡️ A lire aussi :  Ce jeune américain réalise son rêve en visitant l'Algérie (Vidéo)
🇩🇿 L’Algérienne Célia Lim...
🇩🇿 L’Algérienne Célia Limam victime d’un vol à son domicile - Elle dévoile ce qui lui a été volé !