Quelle différence à Paris entre Taxi et VTC ?

266
France business, VTC, Taxi
France business, VTC, Taxi

Le métier de VTC devient de plus en plus en vogue à Paris. Que ce soit pour les touristes qui veulent bénéficier d’un moyen de locomotion à disposition pour leur différent déplacement, ou pour les locaux sur place. C’est un secteur qui attire bien d’entrepreneur en ce moment. De son côté, les taxis ne fléchissent pas. On recense près de 18.000 taxis rien que dans la capitale actuellement. Mais force est de constater que ces deux types de moyens de transport sont souvent confondus par les consommateurs. Et pourtant, il s’agit bien de deux notions très différentes. Faisons le point.

Le taxi, c’est quoi ? Et le VTC, c’est quoi ?

De sa forme longue, le VTC ou Véhicule de Tourisme avec Chauffeur, est un moyen de transport privé qui vous propose les mêmes services qu’un taxi.

Que ce soit un taxi ou vtc, la voiture vous transporte d’un point A vers un point B, tout en vous faisant profiter d’un certain confort au bord du véhicule.

Pour devenir un chauffeur VTC, il vous faut un permis B et une formation de 250 heures au minimum. La plupart du temps, il faut être un autoentrepreneur pour être un chauffeur VTC. Tous les 5 ans, il faut également suivre une formation de 7 heures. Les chauffeurs de VTC sont au nombre de 15 000 en France.

Quant aux taxis, ce sont des moyens de transports qui sont règlementés par un arrêté fixé chaque année par la préfecture. Dans toute la France, ils sont au nombre de 60 000 environs. Et contrairement au chauffeur VTC, les chauffeurs de taxi peuvent être salariés, locataires ou artisans. Pour devenir un chauffeur de taxi, il faut obtenir une licence, et avoir à disposition un permis B et un passer un examen. Il faut également suivre une formation de 16heures tous les 5 ans.

Quels sont les points qui distinguent un VTC d’un taxi ?

Malgré que ces deux points fassent parfois objets de confusion, les VTC se différencient des taxis sous plusieurs points :

  • L’apparence de la voiture : contrairement aux taxis qui disposent d’une lanterne lumineuse marquée « TAXI », le VTC est d’un design plus sobre et plus discret. Il serait difficile de différencier un VTC d’une simple voiture.
  • La réservation de la voiture : pour profiter d’un VTC, il faudrait faire une réservation à l’avance obligatoirement. La voiture ne pourra être à votre disposition que dans ce cas. Par contre, un taxi peut à la fois être réservé à l’avance, qu’à la volée. Il suffit de faire signe au chauffeur de taxi pour qu’il s’arrête et vous montez à bord.
  • Le type de véhicule utilisé : Un taxi est une voiture qui peut disposer de 8 places maximum alors que dans un VTC, le nombre de place peut aller de 4 à 9 personnes, chauffeur non inclus.
  • Le coût d’entrée : Pour devenir un VTC, le coût d’entrée est minimal par rapport à celui d’un taxi. Si pour le premier, le frais d’immatriculation est de 170€, à renouveler tous les 5 ans, pour le second, il faut acheter une licence de plusieurs dizaines de milliers d’euros (exemple : 230 000 € à Paris).
REVUE GLOBALE
Note
SHARE