D’après un rapport de l’OTAN, l’Algérie pourrait constituer un danger pour l’Europe

Algerie OTAN

Selon un rapport publié en juin dernier, l’OTAN considère l’Algérie comme une source de danger pour l’Europe. Et l’inquiétude ne cesse de grandir à grands pas aux yeux de l’OTAN qui considère l’Algérie ainsi. On vous révèle tous les détails sur ce sujet dans cet article.

L’Algérie, une source de danger pour l’Europe selon l’OTAN ?

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord a publié en juin dernier un rapport concernant la situation géopolitique actuelle. Selon ce rapport, que l’OTAN a clairement souligné, l’Algérie est une source de risque pour le territoire européen.

Mis à découvert dans la version germanophone du Business Insider et rapporté par plusieurs médias, l’OTAN a clairement rapporté ses raisons concernant ce sujet. Selon cette source, l’OTAN s’inquiète du pouvoir géopolitique de l’Algérie sur le Vieux Continent.

En effet, l’Algérie est le dixième producteur mondial de gaz. Cette ressource rare que l’Algérie dispose à grande échelle, fait l’objet de l’inquiétude de l’OTAN.

Selon le rapport élaboré en juin dernier, l’OTAN a indiqué que l’Algérie pourrait faire du gaz une arme géopolitique surtout vers l’Europe du Sud. Un outil de pression qui offrira un grand avantage pour le territoire algérien, selon les dires de l’OTAN. En effet, l’Algérie pourrait rompre la livraison de gaz vers l’Europe du Sud à tout moment.

Grande inquiétude sur la menace formulée sur le territoire Hispanique

L’inquiétude de l’OTAN à l’égard de cette situation délicate ne cesse de s’estomper. En effet, l’Algérie a lancé une menace très claire sur le territoire Hispanique en raison de la situation tendue entre Alger et Madrid.

➡️ A lire aussi :  Nomination du nouveau DG à l'Aéroport d'Alger : Quels seront les changements ?

Cette menace vient confirmer les propos relayés par Echourok concernant le rapport de l’OTAN. A noter que les deux pays ont rompu leur lien d’amitié et de bon voisinage après que Madrid a décidé de s’aligner sur la position du Maroc.

Outre la cessation du traité de bon voisinage entre les deux pays, l’Algérie pourrait donc utiliser le gaz pour des mesures coercitives et un outil de pression sur le territoire Hispanique.

Outre cette situation, l’Alger menace Madrid de rompre le contrat de livraison de gaz si ce dernier venait à l’acheminer vers d’autres destinations non prévues dans le contrat.

🇩🇿 L’Algérienne Célia Lim...
🇩🇿 L’Algérienne Célia Limam victime d’un vol à son domicile - Elle dévoile ce qui lui a été volé !