Réévaluation de la loi des finances 2022 en Algérie : plus de 2,7 millions de salariés concernés

BUSINESS ET ENTREPRISE – ALGÉRIE

La crise sanitaire a entrainé la baisse de la valeur du dinar et a en même temps impacté grandement le pouvoir d’achat des Algériens.Pour les aider à remonter la pente, l’État envisage prochainement la mise en œuvre du point indiciaire en réponse à la loi des finances 2022.

Revalorisation salariale en Algérie : quelle est la position des cadres supérieurs ?

Revalorisation salariale en Algérie  quelle est la position des cadres supérieurs 

La concrétisation du projet de loi LFC 2022 reposera sur deux recommandations. La première concerne l’évaluation du dinar qui se situe actuellement à 45 DZD selon le décret présidentiel n°07-304. La deuxième proposition, quant à elle, permet de réviser la grille indiciaire des emplois.

Dans tous les cas, l’objet de l’étude se focalise entièrement sur cette dernière. En clair, elle inclut uniquement les fonctionnaires publics.

La nouvelle mesure exclut, de ce fait, les cadres supérieurs. Pour cause, elle vise seulement à faire évoluer le pouvoir d’achat des habitants.

Or, les hauts fonctionnaires de l’État profitent déjà d’un salaire élevé. Il serait donc compliqué pour le gouvernement de l’ajuster à la hausse en raison de la méthode de calcul de leurs revenus ainsi que du déficit monétaire de l’État.

Hausse du point indiciaire : la date de son application dévoilée

Le 30 décembre 2021, le président de la République Abdelmadjid Tebboune a procédé à la signature de la nouvelle loi de finances de 2022. Sa réalisation est d’ailleurs très attendue étant donné qu’elle touche moins de 3 millions de salariés.

Si au départ, la révision était prévue pour le mois de juillet, elle se tiendra finalement à partir du deuxième semestre de cette année. En clair, elle sera en application en mois d’avril 2022 selon l’affirmation du Premier ministre.

De même, il a indiqué que diverses organisations ont déjà été instaurées pour sa mise en œuvre. Toujours dans l’optique de faire évoluer la condition de vie des citoyens, le gouvernement envisage aussi une reconstitution générale au niveau du régime fiscal. Un détail qui optimisera considérablement le développement national.

Loi des finances 2022:  réduction de l’IRG pour une croissance salariale optimale !

Hausse du point indiciaire  la date de son application dévoilée

Le gouvernement algérien s’est fixé un budget total de 240 milliards de dinars pour la réalisation de ce projet de loi. Ce dernier vise d’ailleurs à limiter considérablement l’impôt sur le revenu global des employés et donc à favoriser l’augmentation des salaires.

Pour obtenir le résultat attendu, le calcul de l’IRG connaitra lui aussi une légère modification. Grâce à cela, une exonération sera attribuée aux employés dont les rémunérations ne dépassent pas les 30 000 dinars par mois.

Pour les salariés avec des revenus entre 30 000 et 35 000 dinars, cependant, ils jouiront d’une deuxième baisse additionnelle.

Par ailleurs, un abattement supplémentaire sera accordé aux employés handicapés bénéficiant d’un gain mensuel plus de 30 000 DA et moins de 42 500 DA. Selon le gouvernement, cette approche améliorera le niveau de vie des citoyens.