Remontée des monnaies étrangères et la chute du Dinar amplifie l’inflation

Remontée des monnaies étrangères et la chute du Dinar amplifie l’inflation

La baisse des principales devises sur le marché parallèle lors du week-end dernier n’a pas duré et n’a tenu que l’espace d’une journée puisqu’elles n’ont pas tardé à se remettre en hausse ce matin du 08 mars.

Nous commençons notre ronde du square par le cours de la devise qui a le moins affolé le marché, à savoir l’Euro, car on constate qu’il connait une certaine stabilité sur un plateau, qui en demeure toujours haut, ces derniers jours après avoir enchainé les augmentations les mois passés. Il s’échange actuellement à 209 DA à l’achat et 212 à la vente. Par contre, son taux de change officiel face au Dinar a baissé jusqu’à 158,5 DA.

La remontée la plus fulgurante est à mettre à l’honneur de la Livre Sterling. En effet, après avoir connu une dégringolade lors du week-end, le pound fait un bond de 06 points pour passer à 236 DA à l’achat et un autre de 04 points à la vente pour se retrouver à 239 DA.

Quant au Dollar Américain, c’est là aussi une hausse conséquente face à la monnaie nationale pour sauter de 171 à 174 DA à concernant l’achat et de 173 à 176 DA pour ce qui est de la vente. Au même moment, son homologue canadien, passe à 130 DA à l’achat ainsi qu’à 135 à la vente.

Des chiffres qui traduisent une baisse des plus inédites de la valeur du Dinar devant les devises étrangères. Cela affecte sensiblement l’inflation en Algérie avec un impact des plus croissants. De ce fait, les prix des produits alimentaires les plus consommés s’envolent vertigineusement et donc plombent un pouvoir d’achat, déjà bien en recul.

C’est le quotidien francophone El Watan qui revient en long et en large sur le dossier dans son édition du 07 mars dernier. Il mentionne tout particulièrement des fruits et légumes qui ont vu leurs prix grimper au niveau de plusieurs marchés populaires, tout en expliquant que la cause principale, sans en être la seule d’ailleurs, est le taux de change si haut du Dollar américain et de l’Euro européen face à la monnaie nationale.

Il s’avère que, selon la même source, plusieurs économistes estiment que la planche à billets, pratiquée durant les deux dernières années, a influencé cette inflation.

Autre question d’ordre économique que nous nous sommes posée, aujourd’hui, est si la hausse du pétrole pouvait combler les réserves de change ? L’ex-ministre des finances, Abderrahmane Benkhalfa, y a répondu favorablement dans une déclaration faite au média Echorouk, le 06 mars dernier, en estimant que le pays pourrait injecter les excédents de revenus du pétrole, en devise étrangère, pour ainsi combler les réserves de change, qui permettront à leur tour, de compenser le déficit budgétaire.

A en juger les propos de l’ex-ministre, une autre solution s’offre au pays afin de combler son déficit budgétaire, à savoir les ressources alternatives qu’il faut externaliser sous peu, ce qui encouragerait, par la même, les investisseurs étrangers.

Cotations du taux de change du dinar algérien (DZD) selon les chiffres du marché officiel et du marché informel au 09/03/2021 à 15h00 :

Devise Banque centrale d’Alger Marché parallèle
Achat Vente
Euro 158,5 209 212
Dollar US 133 174 176
Livre Sterling 185 236 239
Dollar Canadien 105,7 130 135

Written by B. Aghilès

Diplômé en langue Française , c'est la voie de la rédaction web et du journalisme qu'a choisi Aghilès pour sa carrière. Il a opté pour les thématiques suivantes : finance, économie et devise.