Reprise du commerce Algérie – Espagne : Le gèle a été levé

Reprise du commerce Algérie - Espagne Le gèle a été levé

Au cœur d’une tension géopolitique, les deux pays sont en froid depuis plusieurs mois. Le point névralgique est la situation de l’ex-colonie espagnole, le Sahara occidental. En effet, depuis son positionnement en faveur du Maroc, qui contrôle la région à plus de 80 %, l’Espagne s’est attiré les foudres d’Alger.

En conséquence, Alger à rompu de manière unilatérale ses relations diplomatiques et commerciales avec le Royaume d’Espagne. Dans la foulée, l’Algérie a aussi mis fin au traité d’amitié liant les deux pays. Une situation inédite, qui a mis à mal les exportateurs des deux pays.

Revirement de situation

Après l’hostilité qui règne entre les deux pays depuis quelques semaines, un apaisement se dessine à l’horizon des deux côtés de la Méditerranée. Une note parue ce jeudi 28 juillet, fait état d’une levée du gel sur les échanges commerciaux.

Une nouvelle qui va sûrement soulager la pression économique des deux pays, qui ont enregistré pas mal de pertes.

Cette décision stipule, que les procédés bancaires et les échanges commerciaux comprenant l’exportation des différentes marchandises sont désormais possibles, prenant acte le jour même, c’est-à-dire, le 28 juillet 2022.

Des pertes colossales

Les échanges commerciaux entre les deux pays comprenaient, pour l’Espagne, des produits alimentaires, chimiques et divers, et pour l’Algérie, principalement les hydrocarbures, le gaz et le pétrole.

➡️ A lire aussi :  Célia Limam : Lassée des jugements négatifs, elle se déchaîne sur la toile

économie espagne

Pendant cette période de tension, l’Algérie avait stoppé net l’importation de certains produits espagnols, et avait en revanche augmenté le prix de son gaz. Ce qui a provoqué de lourdes pertes pour l’Espagne, aux environ de 1 milliards d’euros selon les spécialistes.

L’Algérie quant à elle, a modérément souffert, mais certains secteurs d’exportation ont eux aussi vu leurs portefeuilles à la baisse. Attendons de voir comment la situation va évoluer dans les mois à venir.