Salaires en Algérie : les impôts vont baisser pour améliorer le pouvoir d’achat des algériens

Salaires en Algérie : les impôts vont baisser pour améliorer le pouvoir d'achat des algériens

La publication de nouveaux points d’indice des salaires des Algériens a suscité des réactions de la part des personnes initialement concernées. Il s’agit clairement des travailleurs et de leurs représentants syndicaux.

La directrice des Impôts interviewée par Ennahar TV

En Algérie, des baisses d’impôts sur les travailleurs algériens sont à l’ordre du jour pour améliorer le pouvoir d’achat. Invitée à l’émission 52 Minutes Économie, la directrice des Impôts a apporté des précisions sur le renforcement du pouvoir d’achat. À cet égard, elle a déclaré que le gouvernement avait commencé par la réforme fiscale. Cette procédure souligne que de nombreuses étapes sont nécessaires pour atteindre l’objectif souhaité.

La première étape s’oriente vers une réduction de la pression fiscale sur les salariés. En révisant le barème de l’impôt global de manière progressive sur le revenu, cela permettra d’augmenter le pouvoir d’achat.

Des précisions par rapport aux grilles salariales

En vertu de la loi de finances de 2022, Amel Abdellatif a demandé que tous les Algériens opérant sur des marchés parallèles avec des opérateurs économiques se présentent à la Direction générale des impôts.

La Direction générale du budget a fourni des précisions sur la grille des salaires en Algérie. En effet, Nacéra Moussaoui a souligné que la hausse de la grille indiciaire va prendre de l’ampleur. Alternativement, cette mesure signifie que l’indice minimum pour chaque catégorie augmente verticalement. Cependant, il y a aussi une augmentation horizontale de l’indice minimum.

L’augmentation des points d’indice n’affecte pas seulement cette composante. Cela s’applique également aux primes et indemnités calculées en se fondant sur le salaire de base. Selon le secteur, cette augmentation est de l’ordre d’environ 65 %.

➡️ A lire aussi :  D'après un rapport de l'OTAN, l'Algérie pourrait constituer un danger pour l'Europe

Une explication plus concrète d’un expert

Nourddine Bouderba, un militant syndicaliste, donne plus d’éclaircissement concernant cette ascension des indices. Il souligne que cet accroissement salarial concerne tous les indices d’échelons.

Cela signifie que le salarié gagnera plus de points d’indice chaque fois que son salaire mensuel montera au niveau supérieur. Ceux-ci sont utilisés pour calculer son salaire de base. Selon lui, ce nombre de points attribués en passant à un niveau supérieur varie de 50 points à 80 points.

Il précise que les augmentations de salaire brut varient entre 3 600 et 2 250 dinars. Cela correspond à la catégorie la plus élevée au niveau 12. De plus, l’expert explique que les avantages ne seront pas les mêmes si vous incluez les primes et les indemnités. Selon lui, l’augmentation du salaire brut se situe entre 2 990 DA aux bas salaires. Pour un salaire élevé, il touche l’équivalent de 7 200 DA.

Quant aux salaires moyens, il pense que cette augmentation des salaires bruts pourrait atteindre 5 980 dinars.

🏞️​ Les 10 plus beaux endroi...
🏞️​ Les 10 plus beaux endroits à visiter en Kabylie ⵣ ⛰️