Sommet intergouvernemental algéro-italien : 15 accords signés

Sommet intergouvernemental algéro-italien

C’est le moment tant attendu, lors de la dernière visite du président Tebboune en Italie. Le sommet intergouvernemental algéro-italien s’est passé à Paris vendredi dernier. À l’issue de cette rencontre, une quinzaine d’accords ont été signés entre les deux pays.

Un accord bilatéral tant attendu

Le 18 juillet dernier, le sommet s’est tenu au siège de la présidence à Paris. L’évènement était co-présidé par les chefs d’État des deux pays, à savoir le président de la République algérien: Abdelmadjid Tebboune, le président du conseil italien: Mario Draghi.

Autour de la table, on a constaté la présence de nombreux ministres de chaque parti, ainsi que différents hauts responsables algériens et italiens.

La rencontre fut marquée par des discussions bilatérales concernant différents secteurs. C’est pourquoi la délégation d’un côté comme de l’autre était complète. Lors de ce sommet, les deux gouvernements ont conclu 15 contrats touchant différents domaines.

Une quinzaine de contrats signés entre l’Algérie et l’Italie

Pour marquer ce sommet, les deux pays se sont engagés à signer 15 mémorandums de coopération. Ces ententes et accords sont axés sur le développement des secteurs qui lient l’Algérie et l’Italie.

Sommet intergouvernemental algéro-italien _ 15 accords signés

En effet, les représentants algéro-italiens ont signé des attentes coopératives dans les domaines suivants :

  • Le secteur de l’artisanat.
  • Les industries pharmaceutiques.
  • La promotion de l’entrepreneuriat.
  • Le développement des investissements.
  • La coopération industrielle et énergétique.
  • Le développement des énergies renouvelables.
  • La prévention et la lutte contre la corruption.
  • Le développement des startups.
  • Le développement social et la solidarité.
➡️ A lire aussi :  Un congé de maternité de 6 mois en Algérie ? Découvrez les détails !

Pour renforcer les relations bilatérales des deux pays, le sommet concerne aussi d’autres sujets plus coopératifs. En effet, certains accords se focalisent sur la protection de patrimoines historiques et culturels. En outre, les hauts responsables algéro-italiens ont paraphé un protocole de coopération au sein de la justice.

Avant que le sommet ne prenne fin, on sait également que les deux pays vont travailler ensemble au niveau de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, pareil sur le plan diplomatique.