Maghreb

Taux de change des principales devises étrangères en ce lundi 22 mars 2021

Taux de change des principales devises étrangères en ce lundi 22 mars 2021
B. Aghilès
Ecrit par B. Aghilès

Les cours des différentes devises étrangères face à la monnaie nationale affichent les mêmes chiffres qu’hier qui se stabilisent et s’alignent sur les taux de change constatés en square, il y’a de ça 24 heures. Par contre en Banque d’Algérie, trois principales monnaies étrangères ont connu un léger mouvement depuis. Petit tour des principaux taux de change du dinar sur le marché des devises.

Commençons par la monnaie unique européenne, l’Euro qui s’échange contre 208 DA à l’achat et 210 à la vente. Quant au billet vert, le Dollar Américain est évalué à 173 DA à l’achat contre 175 à la vente.

Son homologue Canadien est, quant à lui, coté à 132 DA à l’achat et 136 à la vente. Pour ce qui est de la Livre Sterling, un pound coûte 236 DA à l’achat contre 239 à la vente.

A la Banque Centrale d’Alger, le cours officiel de l’Euro a légèrement baissé et fait un peu plus que 159 DA. Chemin inverse pour le Dollar Etasunien qui est passé à 133,8 DA. Par contre, la Livre Sterling a chuté d’un point complet, se retrouvant à 185,4 DA le pound. Le Dollar Canadien est la seule monnaie à garder le même cours officiel, à savoir 107,1 DA.

Appréhensions d’une situation inchangée pour la valeur du Dinar même en 2022

La chute du dinar face aux principales devises étrangères affole le milieu financier algérien. Ce qui laisse songeurs la majorité de nos concitoyens qui ne savent plus pour qui pencher, le côté des optimistes prévoyant une hausse de la monnaie nationale vers la fin 2021 ou celui des sceptiques qui estiment que la situation drastique actuelle pourrait durer et se prolonger dans le temps. Nous avons décidé, aujourd’hui, de recueillir certains avis divergents à celui du ministre des finances que nous avons relayé hier.

Parmi eux, un académicien et connaisseur du secteur, Ahmed Souahlia qui s’est exprimé sur Ennahar TV le 15 mars dernier. L’économe a déclaré que la dévaluation du Dinar Algérien risque de s’étaler sur un temps beaucoup plus long que ce que l’on pensait.

Pour sa part, le spécialiste Aboubakr Sellami est allé lui sur l’alternative de changer les billets de banque avec quelques réserves cependant en s’adressant au quotidien arabophone Echorouk le mois dernier. Il a par conséquent mis l’accent sur la nécessité d’une phase d’études sérieuses à mener. Elle doit précéder, selon lui, l’application de ce changement qui pourrait représenter une menace à l’économie nationale.

La protection de l’économie nationale passe par l’éradication du marché parallèle

Le quotidien d’information Echorouk relate, dans son édition du 11 février dernier, les propos du ministre des finances, Aymen Benabderrahmane qui est revenu sur le sujet qui ne cesse d’alimenter les débats et se dit favorable à l’éradication totale du marché informel des devises qui n’en finit pas de fragiliser l’économie du pays.

Ainsi, l’orateur a annoncé que son organisme travaille en coordination avec les différentes institutions concernées (la Banque d’Algérie, les services de douane, le ministère du commerce) afin d’endiguer le marché noir de change. Cette stratégie permettrait, notamment, aux Algériens d’accéder aux monnaies étrangères en toute légalité mais passe par l’anéantissement intégral des opérations illicites liées à la devise sur l’ensemble des canaux informels.

Cotations du taux de change du dinar algérien (DZD) selon les chiffres du marché officiel et du marché informel au 22/03/2021 à 13h00 :

Devise Banque centrale d’Alger Marché parallèle
Achat Vente
Euro 159,1 208 210
Dollar US 133,8 173 175
Livre Sterling 185,4 236 239
Dollar Canadien 107,1 132 136

Auteur de l'article

B. Aghilès

B. Aghilès

Diplômé en langue Française , c'est la voie de la rédaction web et du journalisme qu'a choisi Aghilès pour sa carrière. Il a opté pour les thématiques suivantes : finance, économie et devise.