Tizi Ouzou : 86% du personnel soignant positif au COVID

A quel point est-ce grave ?

Personnel soignant

L’Algérie essaie tant bien que mal de faire face à l’épidémie de coronavirus avec le personnel médical qui se trouve en première ligne. La direction de la santé de La Wilaya à Tizi Ouzou a dévoilé un chiffre assez alarmant sur l’exposition du personnel soignant.

86 % du personnel touché

Depuis le début de l’épidémie, 20 personnes travaillant dans le milieu hospitalier ont perdu la vie. Selon le Dr Chekroune Sadjia du commandement opérationnel de la direction de la santé de Wilaya, 86 % du personnel est atteint par le coronavirus.

Ce chiffre laisse présumer que les médecins, les infirmiers et les autres personnes en contact direct avec les malades ne sont plus les seuls exposés aux risques. Tout le personnel sans distinction est menacé !

Personnel soignant

Un taux de vaccination encore faible

Le taux de vaccination au sein du personnel est assez faible, même s’ils font face à un afflux de malades.

Le directeur de la santé de La Wilaya, Mohamed Mokhtari, a annoncé que 53 % des salariés dans le milieu hospitalier sont touchés. Selon Mokhtari, une partie du personnel a refusé de se faire vacciner, car ils font partie des personnes appartenant au milieu intellectuel.

Cependant, les non-vaccinés ne sont pas tous des personnes qui refusent de s’immuniser face au COVID-19. Mokhtari a évoqué les salariés qui attendent leur première dose après une contamination récente ainsi que ceux qui se croient immunisés.

Ces derniers se considèrent donc à l’abri après avoir été contaminés au moins une fois. En attendant, on est loin des 70 % de vaccination qui permettra de faire face à la prochaine vague d’Omicron.

➡️ A lire aussi :  Fermeture de la RN12 à Tizi Ouzou : quelle en est la cause ?

Les formes symptomatiques ne sont pas graves

Si les personnes touchées dans le milieu hospitalier étaient toutes malades, on ferait face à un manque de moyen humain. Cependant, Sadjia a précisé que les formes symptomatiques ne sont pas alarmantes.