Tunisie : Ingénieuse invention qui transforme l’air en eau

Nouvelle technologie 2022

Tunisie Ingénieuse invention qui transforme l'air en eau

En Tunisie, une startup a développé une machine qui transforme l’air en eau potable, dénommée Kumulus-1. Cette invention se présente comme un espoir face au réchauffement climatique et à l’épuisement des ressources en eau dans le monde.

Kumulus Water est une startup tunisienne spécialisée dans l’ingénierie hydraulique. Parmi ses dernières réalisations, la startup vient de concevoir des générateurs d’eau à énergie solaire.

Une invention qui révolutionnera le monde

Des jeunes ingénieurs Tunisiens issus de la start-up Kumulus Water ont mis au point Kumulus-1, une machine qui récupère l’humidité contenue dans l’air et la transforme en eau potable.

Mais comment fonctionne-t-elle ? L’appareil fonctionne à l’énergie solaire et peut produire entre 20 et 30 litres par jour. Le réchauffement climatique a un impact sévère sur le monde, où les ressources en eau sont de plus en plus rares. Kumulus-1 pourrait être une des réponses au problème d’accès à l’eau potable dans plusieurs pays.

Avec son appareil baptisé « Kumulus-1 », doté de quatre filtres et de fonctions intelligentes, il pourra fournir de l’eau potable à 570 élèves d’une école de la commune de Makthar, dans la ville tunisienne de Siliana.

Cependant, la machine ne peut pas encore être réellement utilisée. Sa mise en marche officielle nécessite l’aval et/ou l’homologation des autorités gouvernementales tunisiennes. Si cette invention passe les différents tests, elle sera l’espoir face aux diverses catastrophes environnementales d’aujourd’hui.

Comment le Kumulus-1 transforme l’air en eau ?

Cette incroyable invention tunisienne qu’est le « Kumulus-1 » aspire l’air et le dépoussière, puis le déshumidifie en abaissant sa température jusqu’au point de rosée pour créer de la condensation. Par la suite, l’eau condensée dans la machine passe à travers quatre filtres pour éliminer toutes les impuretés.

➡️ A lire aussi :  Pourquoi les algériens ont-ils besoin de passer des vacances en Tunisie ?

Le projet, financé par un prêt de 295 millions de dinars tunisiens (plus de 90 millions d’euros) du Fonds koweïtien pour le développement économique arabe (KFAED), remplacera les canalisations dans plus de 30 zones urbaines, notamment dans les villes de Médenine, Tataouine, Gafsa, Tozeur et bien d’autres.

Le projet sera suivi par la construction d’une quinzaine de puits et d’une station d’épuration d’eau dans la ville côtière de Tabarka, dans le nord-ouest de la Tunisie.