Un nouveau symptôme découvert pour le variant Omicron

Le variant continue son chemin

Nouveau symptôme

Même après deux années de crise sanitaire, on ne cesse d’apprendre sur le coronavirus. Alors que certains pays prévoient de lever les mesures préventives, un nouveau symptôme du variant Omicron vient de se dévoiler.

Le variant Omicron continue de contaminer

En France, Omicron contamine toujours plus de 300 000 personnes/jour. Bien qu’il s’agisse d’un variant moins dangereux, il est tout de même plus contagieux. Certains patients concernés par cette souche ont affirmé un nouveau symptôme qui n’était pas détecté auparavant.

Actuellement, les symptômes du Covid-19 se trouvent au centre des préoccupations du pays. D’autant plus que la maladie peut prendre plusieurs formes différentes.

En effet, le Pr Philippe Juvin s’est exprimé en alertant que la pandémie n’est pas encore terminée. Il a indiqué que ceux qui disent que l’épidémie est finie affirment seulement ce que certaines personnes veulent entendre.

S’il y a de a moins en moins de patients en réanimation, plus de 3000 personnes se trouvent encore dans un état critique. De plus, le nombre de personnes hospitalisées suit sa tendance haussière.

À savoir que le pic a été atteint mardi 25 janvier 2022 avec un total de 501 635 contaminations.

COVID en Algérie

Ceux qui ont des problèmes d’estomac mis en garde

On le sait probablement tous, les principaux symptômes du Variant Omicron sont les maux de gorge, les toux, l’écoulement du nez, les maux de tête et les douleurs musculaires.

Pourtant, les patients ont signalé un autre symptôme jamais découvert avant. Il s’agit de la douleur d’estomac. Elle a été notamment détectée par les praticiens de la santé aux États-Unis principalement dans l’État d’Alabama.

Avec la souche Omicron, les patients souffrant de troubles gastro-intestinaux présentent plus de risques, a expliqué le Docteur Bill Admire. Ils peuvent ainsi éprouver des nausées ou des vomissements.

Et certains pourront souffrir de douleurs abdominales, de diarrhée ou de perte d’appétit deux jours après l’apparition des premiers symptômes.

Certes, ces signes ressemblent de près à un virus d’estomac classique. Alors, seul un test de dépistage permet de faire la différence et d’identifier la présence du coronavirus.