Une exposition de bijoux traditionnels au musée du Bardo rend hommage à l’artisanat algérien (photos)

Bijoux 3

Dans le cadre de la Journée arabe du patrimoine, une exposition sur l’identité et l’authenticité des bijoux algériens a été ouverte auprès du musée de Bardo à Alger. Cette exposition est destinée à montrer une esquisse de la variété du patrimoine algérien, notamment les bijoux qui sont présentés sous différentes formes et dimensions.

Une exposition destinée à mettre en avant les trésors algériens

Effectivement, l’exposition sur les bijoux algériens donne un aperçu historique et culturel de la richesse en Algérie. En effet, les visiteurs auront l’occasion de découvrir plusieurs gammes de bijoux, venant de différentes parties du pays. Le musée a organisé un tel événement dans le but de faire découvrir au monde les savoir-faire ainsi que les compétences des citoyens algériens dans la fabrication de joyaux. Comme l’a affirmé Sana Alleg, commissaire de l’exposition, les artisans de chaque région ont tous leur façon de concevoir et fabriquer les bijoux d’appart.

Bijoux 1

Par ailleurs, une série de bijoux sera mise derrière les vitrines du musée : des bijoux citadins, chaouis, kabyles, des joyaux de l’atlas ou de l’oasis saharien, et bien d’autres. Ces ornements sont présentés sous différentes formes, comme en colliers à fibules, pendentifs, bagues ou anneaux de chevilles. Les spécialités de certaines régions seront également mises en avant, comme « l’irdifen » d’Alger et de Kabylie, le collier «Meskia » fabriqué par les constantinois ou encore « les pendants de tempes » du Grand Sahara et de l’Atlas ».

Bijoux 2

Les bijoux sont principalement faits à partir d’or, d’argent et de cuivre.

Bijoux 3

Bijoux 4

Une exposition reflétant l’histoire des bijoux en Algérie

Les bijoux d’appart ont été principalement portés par les femmes au 19e et au 20e siècle. Leur exposition dans le musée du Bardo servirait d’éducation à l’histoire et à la profession de bijouterie traditionnelle algérienne. Comme le disait le ministre de la Culture et des Arts, cela aiderait les jeunes à s’initier dans les métiers de bijouterie classique.
Il importe de remarquer que cette exposition coïncide avec les JM d’Oran 2022, ce qui la rend attirant touristiquement.

➡️ A lire aussi :  Sonelgaz : Des créances de 170 milliards de dinars à recouvrer - Les communes en défaut de paiement vont-elles subir des coupures ?