Visite de Macron en Algérie : voici les personnalités qui l’accompagneront

Visite de Macron en Algérie voici les personnalités qui l'accompagneront

Après une tournée assez houleuse en Afrique Central, le président français, Emmanuelle Macron sera en visite en Algérie dans les prochains jours.

Depuis quelque temps déjà, les relations entre la France et l’Algérie se sont bien dégradées et cette visite ne semble pas partir du bon pied.

Outre la géopolitique, les échanges commerciaux et la question des réductions drastiques des visas français pour la population algérienne est maghrébine en générale. C’est surtout, la délégation citée pour accompagner le président qui suscite une très grande polémique.

Macron va effectuer son premier déplacement à Alger, depuis l’arrivée au pouvoir du président algérien Abdelmadjid Tebboune, accompagné de son ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, son ministre des affaires étrangères, Catherine Colonna, ainsi que Bruno Le Maire (ministre de l’économie).D’autres personnalités d’institutions religieuses feront partie du voyage, dont le très controversé Rabbin de France, Haïm Korsia. Sa présence dans la liste a suscité de vives réactions sur la toile.

En effet, plusieurs algériens se sentent insultés par la présence de ce personnage.
Parmi les nombreuses réactions on peut lire par exemple “Ce grand radin va fouler mon sol ancestral alors qu’il interdit aux palestiniens de fouler leur sol ancestral” s’offusque un internaute.

Pour autant, sa visite semble être maintenue, mais selon certaines sources la sécurité autour de Macron et sa délégation sera augmentée.

➡️ A lire aussi :  Baisse du pouvoir d’achat : le COVID-19 n'est pas le seul à blâmer

Le passage de Macron et du Rabbin promet d’être sous tension, ce dernier soutenait qu’Israël ne pratique aucune forme d’apartheid, alors que l’Algerie reste un des plus grand soutien de la Palestine.

La visite de Macron est prévue à partir du 25 août prochain jusqu’au 27 août, où les deux homologues pourront aborder plusieurs questions épineuses, les positions géopolitiques, les échanges commerciaux et aussi les droits de l’Homme.