Voici les nouvelles mesures pour sauver l’année scolaire

Découvrez également la réaction des parents

Le ministère de l’Éducation nationale en Algérie a pris de nombreuses décisions concernant la reprise des cours. Parmi elles, la réduction des vacances de printemps créé des polémiques. Face à cela, les parents des élèves n’ont pas tardé à s’exprimer.

Moins de vacances

Suite à la fermeture des écoles ayant duré 15 jours, le ministère de l’Éducation a mis en œuvre un nouvel aménagement du programme scolaire.

Parmi les plus grandes décisions prises, les vacances du printemps seront réduites à 9 jours. Une nouvelle qui a été validée par Ali Ben Zina, le responsable de l’organisation des parents.

L’objectif de cette décision est de compenser les retards dans le programme pédagogique et sauver l’année scolaire.

Si certains pensent que le fait d’écourter le congé ne permet pas de résoudre grand-chose, d’autres estiment que c’est une bonne décision pour limiter les dégâts.

Dans ce cas, le responsable répond : « En effet, cette absence des bancs d’école était due à une urgence sanitaire. Et les élèves ont dû se reposer exceptionnellement à cause de ce qu’ils ont vécu dans les écoles en raison de l’augmentation rapide des cas de contamination par le virus ».

Des mesures sanitaires renforcées

De même, Ali Ben Zina a appuyé l’importance d’une prise en charge psychologique des élèves et du personnel éducatif avec des accompagnements.

Ecole Algérie

Cette mesure permettrait selon lui de combattre les séquelles de la pandémie de Covid-19. Les élèves pourront ainsi mieux se remettre et se concentrer dans leurs études.

En outre, le Ministère concerné a annoncé les périodes des vacances scolaires qui s’étalent du 3 mars au 9 avril. De même, les examens du second trimestre sont reportés pour la période du 20 mars au 24 mars 2022.

Enfin, d’autres décisions prévoient aussi le renforcement des mesures préventives et des gestes barrières pour préserver la santé de tout ceux qui exercent dans le secteur.