Vols France – Algérie : augmentation des prix chez Transavia

Vols France Algérie augmentation des prix chez Transavia

Cette compagnie low cost est très connue pour ses offres intéressantes concernant le prix des billets France-Algérie durant l’été. Actuellement, elle affiche des prix rehaussés. Certes, le prix n’est pas trop cher, mais comparé aux propositions lors de la saison estivale, il faut reconnaître que l’écart est assez important.

Des billets France-Algérie jusqu’à 400 €

Transavia reprend ses activités en Algérie. Durant l’été, elle a desservi l’Espagne, le Portugal, la Grèce, le Maroc ainsi que le territoire DZ. Les nouvelles destinations conçues par la compagnie ont connu de forts succès en raison des vacances. Pour cette nouvelle saison, elle compte lancer de nouveaux programmes.

Vols France  Algérie augmentation des prix chez Transavia

Cependant, une hausse des prix est nécessaire pour faire tourner la boutique. Cette augmentation est de 15 % comparée aux prix appliqués en 2019, en ce qui concerne Transavia. Cela est surtout dû au prix élevé du pétrole qui entraîne un coût trois fois plus élevé du kérosène et de la décarbonation. Toutefois, la devise de la compagnie reste le prix bas. Alors, elle compte tenir cette promesse à l’ensemble de ses clients.

En octobre, le prix d’un billet d’avion aller-retour Paris-Alger est de 230 €. En novembre, le même trajet est affiché à un tarif plus onéreux, à 270 €. Un écart de 69 € est constaté sur un vol reliant Alger et Paris-Orly entre le mois d’octobre et le mois de novembre.

Un départ le 1er novembre pour un retour en fin de mois coûte actuellement 269 €. Les vols reliant l’aéroport de Paris Roissy-Charles De Gaulles et l’aéroport d’Alger coûtent entre 270 et 300 €. Les vols vers Marseille ou depuis cette même ville sont accessibles entre 220 et 300 €. Le trajet qui a connu une hausse importante est celui reliant Lyon et Alger. Le billet d’avion peut atteindre 400 € pour un vol aller-retour Lyon-Alger

➡️ A lire aussi :  Une hausse inquiétante du nombre de cancers en Algérie - sont-ils réellement pris en charge ?