Vols France – Algérie : Flambée excessive des prix des billets à l’approche de l’Aïd

Vols France - Algérie Flambée excessive des prix des billets à l'approche de l'Aïd

Une hausse considérable des prix des billets d’avion à partir de la France vers l’Algérie a été remarquée.

Cette période est importante, car beaucoup de ressortissants algériens comptent célébrer l’Aïd al-Adha qui aura lieu la semaine prochaine, dans leur pays.

Depuis la restriction des vols à cause de la covid, c’est la première fois que beaucoup d’Algériens auront enfin l’occasion de revenir chez eux pour commémorer l’Aïd al-Adha. La réservation des billets d’avion a alors explosé.

L’Aïd al-Adha est la plus importante fête des musulmans. Elle signifie la fête du sacrifice. Elle aura lieu ce 9 juillet.

L’affluence est telle qu’aucun billet n’est plus disponible à ce jour chez la compagnie aérienne Air Algérie aux alentours de cette cérémonie. Pour ceux qui n’ont pas encore eu de place, ils doivent voir auprès des compagnies étrangères.

Pourquoi une telle hausse ?

Pourquoi une telle hausse ?

Pour une famille de 5 personnes algérienne, le tarif de leurs billets Paris-Alger dépasse les 3700 euros. Il se trouve que l’offre tend à être inférieure à la demande. D’où une grosse augmentation des prix.

Il faut savoir aussi que l’Algérie n’a pas encore négocié l’Open Sky avec l’Union européenne donc il est difficile de trouver des vols low cost.

Nous sommes aussi dans la haute saison, la période des vacances dans laquelle les prix sont généralement élevés par rapport aux autres périodes de l’année.

La crise économique

Une crise économique au niveau international ébranle tous les marchés depuis un certain temps. Les taxes dans le secteur aérien ont aussi accru, il en est de même pour le prix du pétrole. En quelques mois, le coût est passé du simple au double.

➡️ A lire aussi :  Air Algérie : programme des vols supplémentaires - Déception sur ceux en destination de France

Le tarif du carburant dans les stations qui a fait la une il y a un certain temps, est une des conséquences du tarif du pétrole qui a explosé. Le prix du kérosène n’a pas été épargné et se chiffrerait à pas moins de 10 millions d’euros en surcoût.

Le tarif des billets a alors flambé, car dans une compagnie aérienne, le carburant équivaut à 35% des charges. Il ne faut pas non plus écarter l’influence de la guerre en Ukraine parce que la Russie se trouve être le fournisseur de 22% du kérosène dans le monde.